« Entretien avec Salima Naji, architecte DPLG et docteur en anthropologie : “Ayons confiance en notre culture architecturale et nos techniques locales” | Accueil | La lente mais sûre disparition d'un patrimoine immense »

25 mai 2010

Commentaires

Chantal Bot Ben-Zangue

Bonjour Salima,David

J'ai eu le plaisir de vous rencontrer en compagnie de Khadija et de Lahcen de l'association Amoudou aux dernières vacances de Noël.
A partir du 2 Mars je suis de retour à Tiznit avec pour projet tout d'abord d'assister à la seconde édition du Festival International du Court-Métrage de Tiznit avec qui nous réfléchissons à un partenariat et ensuite dès le 5 Mars je pars en compagnie de Jeanne Lacombe artiste plasticienne à la rencontre d'artistes tisserande.
De ses rencontres naîtra un projet artistique autour de la création d'un tapis.
Nous souhaiterions échanger avec vous autour de ce projet à l'occasion de notre venue à Tiznit.
Vous pouvez me confirmer cette possibilité par mail.
D'autre part suite à notre rencontre,j'ai découvert à la lecture de votre blog tout l'intérêt de votre travail,votre pratique de la restauration dans le respect de l'histoire du monument, de sa genèse, des techniques artisanales que vous invitez à perdurer : l'art intemporel du pisé !
J'ai adoré vos coup de gueule contre l'inertie voire l'incompétence de l'administration.
J'aimerai votre venue à Toulouse vous permettant de partager votre expérience, on en parle et à mon retour je transmets cette possibilité à notre ami Vincent président de l'ordre des architectes qui sera certainement enthousiasmé par ce projet!
A très bientôt, j'espère.
Bien cordialement
Chantal Bot Ben-Zangue

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.