« Une maison, prolongement organique de la rue à l'intérieur | Accueil | Les Berbères aujourd'hui au Maroc, Musée Majorelle, Institut Français de Marrakech, 12 mai 2012 »

13 avril 2012

Commentaires

Catherine Willis

Un post important, tant cette tendance stupide est repandue.Je vous reblogge sur
mon blog : chemin faisant et sur FB

Isabelle de Balathier

Oui... la singerie est une maladie ! on rencontre des imitations de bâtiments européens ou américains totalement décalés par rapport à la culture locale comme des "grimaces" de bâtiments anciens, sans respect des matériaux utilisés, ni des proportions, ni... ni...

Je vais également partager cet article sur FB...

Bien cordialement.

NAJI Hayate

Bonjour,je tennais à vous féliciter pour l'honnorable et pharaonnique travail que vous executez au sein de notre pays si riche et beau à la fois!
Je vous ai découvert sur des racines et des ailes,vous etes si humble et si simple à la fois!Que Dieu vous aide sur tous ce que vous entreprendrai.
Je suis une femme vivant en France et je suis du village Ksar el bouya,entre Erfoud et Jorf dans le Tafilalet,en plus je m'appelle Hayate NAJI!!!
Je suis toujours heureuse de retrouver tous les ans le village et le Ksar de mon père!
Merci pour tout ce que vous faites,très sincèrement .

Anas

Madame,
Vous Avez tout dit! On peut projeter cette idée sur tout ce qui ne va pas au Maroc (concentré à casa-rabat):
-On veux donner une image, une impression, sans travailler sur le fond et la réalité profonde.
-Notre estime de soit est lié à l'estime de l'occident impérialiste.

En visitant les régions de Ouarzazat, Mgouna, Dades, j'ai sentis une sorte de soulagement quand j'ai vu des bâtiments d'administrations et de centres commerciaux en architecture locale Amazigh. Chose qu'on ne trouve pas au centre du pays.
J'espère qu'on puisse, grace à des architecte comme vous, voir une "renaissance" architecturale inspiré de notre patrimoine et notre savoir faire dans ce métier.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)